Le Ruban Rouge – Lucy Adlington

71PBd6t-h8LInformations :
Auteur : Lucy Adlington
Titre VO : The Red Ribbon
Edition : Pocket Jeunesse
336 pages
16,90€

Quatrième de Couverture :
Nous quatre : Lily, Marta, Carla et moi. Dans une autre vie, nous aurions pu être amies. Mais nous sommes à Birchwood.
Ella, quatorze ans, est couturière. Pour son premier jour de travail, elle plonge dans ce monde de rubans, d’étoffes et de soie qu’elle aime tant. Mais son atelier n’est pas ordinaire, et ses clients le sont encore moins. Ella est prisonnière du camp de Birchwood, où elle confectionne les vêtements des officiers. Dans ce terrible quotidien où tout n’est qu’affaire de survie, la couture lui redonnera-t-elle espoir ?

Mon Avis :
L’auteur nous emporte dans les prémices de la guerre où l’antisémitisme faisait déjà rage et où Ella vit chez ses grands-parents. Ella qui chérit les moments passés avec sa grand-mère couturière bien plus que l’apprentissage scolaire qui la met régulièrement sur le banc de touche du fait de ses convictions. Mais un jour, elle sera emmenée en train vers un endroit froid et désolant … Birkenau.

Ce livre est un petit bijou à mettre entre toutes les mains. La guerre et Auschwitz ont encore beaucoup à dévoiler. Pour la plupart ce ne sont pas juste des camps de concentration avec des chambres à gaz où tuer les indésirables. Y travailler pour certains est surtout un moyen de rester en vie, une survie nécessaire dans un monde cruel et froid. Pour ma part, c’est un autre pan de l’histoire que j’apprends au travers de ce livre. Avec un programme assez évasif en histoire, je n’ai très que très peu appris sur les guerre et ce que j’ai appris, c’était par moi-même au travers de reportage et de livres à disposition chez moi.

L’auteur arrive à nous faire ressentir le froid jusqu’à l’os qu’on subit les déportés. J’ai ressenti la souffrance physique et psychologique que ces victimes de l’holocauste on subit. La plus belle leçon de l’auteur est quand d’arriver à nous faire aimer des personnage qu’on ne peut que détester par principe. C’est toute la force de ce livre, arriver à donner une dimension humaine même à des nazis qui par ricochet subissent aussi la situation. Car finalement avant les convictions de chacun, l’auteur met en lumière l’humanité dans le meilleur comme dans le pire de chacun des personnage.

Au niveau de la palette des personnages, on ne peut qu’aimer la large palette … Ella, cette jeune adolescente, ne peut que forcer l’admiration par son ambition qui est avant tout de la survie et son envie de voir à plus long terme. img_1688Elle ne se laissera pas démonter et se liera d’amitié avec des personnes improbables, comme cette jeune SS qui aime ses créations mais qui doit se murer dans les apparences une fois hors des murs de l’atelier. Sans oublier Lily cette amie improbable, forte mais tellement fragile également, une jeune fille sur laquelle on ne parie pas une seconde.

Ce livre est une pépite à lire sur le camp d’Auschwitz, un titre romancé qui ne doit pas être loin de ce qu’on vécu les personnes qui ont tenté tant bien que mal d’y survivre. La fin vous brisera le coeur parce qu’elle est inhumaine mais est le parfait reflet de ce que l’humanité a de pire à offrir. Un titre à lire absolument parce que plus qu’historique, ce livre a une dimension humaine, la dualité entre ce qui est en cours et nos propres convictions …

Publicités
pile de livres

Lettre ouverte à ma panne de lecture

pile de livres
Photo de Sharon McCutcheon

Quand la lecture devient un fardeau

Ma chère Panne de lecture,

Tu es un peu arrivée comme un cheveu sur la soupe. Je ne t’attendais pas. Il faut dire que l’on t’attend rarement, tu t’insinue dans les fissures et tu grappille du terrain jusqu’à faire ton trou et tout dévorer sur ton passage. Aujourd’hui, je cherche quand est arrivé le moment où la lecture a pesé comme un fardeau de plus en plus lourd sur mes épaules.

Petite lectrice deviendra grande…

Au cours de ma vie, la lecture a fait son petit bout de chemin en dilettante. Je ne me souviens pas de mon premier livre, d’une bibliothèque où se bousculait mes ouvrages d’enfance. Je me rappelle d’un esprit compétiteur, l’envie de lire bien et plus que les autres. Je me rappelle de ma grand-mère, que j’admirais, qui lisait et lisait à une vitesse folle. Je me rappelle de l’instant de félicité quand je lisais enfin les romans des grands. Des romans qui ont laissé peu de souvenirs dans mon cœur.

Aujourd’hui, les lectures ne s’enchaînent plus. Elles paressent à droite à gauche, attendant que je daigne les regarder à nouveaux. Je ne retrouve plus ce plaisir de me plonger dans une lecture, ne pas voir le temps passé, et sortir la tête des pages comme si j’avais plongé dans l’océan. Aujourd’hui, ouvrir un livre est une course en apnée où je ressors aussitôt que l’air me manque. Aucune lecture ne me happe. Il reste toutefois, les bandes dessinées qui arrivent à susciter un tant soit peu de plaisir. Je les dévore comme des bonbons dont on ne se lasse pas. Tu ne m’auras pas pris ça, chère Panne de lecture.

Je le dis, je crois que tu as fait ta place dans ma vie, Panne de lecture. Toi, celle que les lecteurs et lectrices redoutent, tu es rentrée par la petite porte et tu t’es installée. Je te redoute, te fuit, te pleure aujourd’hui. J’ai du mal à me débarrasser de toi, tu restes accrocher à moi, te nourrissant de mon ennui, de mon manque d’envie. A cela s’ajoute la tristesse de ne plus trouver ce plaisir perdu. Une recette qui m’écœure et me fait délaisser d’autant plus mes chers livres.

livre ouvert
Photo de James Bold

Une lecture pour réparer le cœur

Généralement face à toi, Panne de lecture, j’ai tendance à retourner à des livres légers qui m’ont donné du plaisir. Des lectures qui, je sais, coulent d’elles-mêmes, je n’y réfléchis pas, je les laisse me réconforter, comme un vieux plaid usé où l’on aime se blottir. Néanmoins, ces lectures dites « doudou » ne sont pas toujours suffisantes.

Je suis une sensible, et au delà de cela, comme beaucoup de lecteurs et lectrices, je veux des romans qui me bouleversent. Je veux être bousculée et noyée par mes lectures. Je veux ressentir ce grand chamboulement, avoir le cœur serré, la gorge nouée, les larmes au bord des yeux. Peu d’ouvrages, dans notre vie de lecteur assidu, ont la chance de faire partie des briseurs de cœur. Quand je te croise, Panne de lecture, je cherche cette lecture qui changera ma vie, qui ravivera mes sentiments de lectrice. Je cherche cette lecture qui te donnera un coup, qui te renverra d’où tu viens.

Aujourd’hui les lectures me semblent ternes. Je n’arrive pas à ressentir quoique ce soit, comme si mon cœur s’était asséché et n’arrivait plus à battre en même temps que les mots qui passent devant mes yeux. Panne de lecture, je crie ton nom, tu as pointé ton nez et effacé tout sur ton passage. Tu m’as volé mes émotions et les mots n’ont plus de sens. Les pages se tournent et ne me renvoient dans aucun univers passionnant. Panne de lecture, rends-moi l’envie !

Je veux prendre un livre dans mes mains avec envie. Je veux l’ouvrir avec l’impatience d’une enfant. Rends-moi le goût de la lecture, le papier qui crisse entre mes doigts, l’odeur des pages neuves ou vieillissantes. Rends-moi l’émotion de la découverte, la nostalgie de la relecture, le pincement de la dernière page.

Sache, Panne de lecture, que le goût reviendra. Ce moment béni reviendra où j’ouvrirai un livre, d’abord avec ennui, peut-être, puis les mots couleront, imprégneront ma peau et trouveront leur sens au sein de mon âme. Sache que ce jour, je finirais ce livre, la gorge piquée par les émotions et toi, Panne de lecture, tu ne seras plus. Tu resteras qu’un mauvais souvenir qui aurait traversé brièvement ma vie.

livre au soleil
Photo de Freestocks

la danse hesistante des flocons de neige

Les frères O’Neil, tome 1 : La danse héistante des flocons de neige – Sarah Morgan

la danse hesistante des flocons de neigeInformations :
Auteur : Sarah Morgan
Titre VO : Sleigh bells in the snow
Saga : Les Frères O’Neil
Edition : Harlequin
505 pages
10,90€

Quatrième de Couverture :
Noël. Kayla Green redoute cette date et, comme chaque année, elle prévoit de s’enfermer dans son bureau de Manhattan avec une surdose de travail. Mais un gros budget de relations publiques l’envoie en fait dans le Vermont : celui de Snow Crystal, apporté par Jackson O’Neil, qui dirige un groupe de stations de sports d’hiver de luxe. Pour Kayla, ce petit miracle de Noël ne va pas sans inconvénients : primo, la neige, le ski, les snow-boots, tituber sur la glace en talons hauts…, ce n’est vraiment pas son idéal ; secundo, Jackson O’Neil a une famille, une de ces familles aussi unies que les mailles d’un tricot bien serré qui rappellent douloureusement à Kayla qu’elle a toujours dû se débrouiller seule. Mais il y a pire encore pour elle que Noël, la famille et autres calamités : c’est Jackson. Jackson, qui a tous les atouts en main pour faire fondre le cœur de glace qu’elle s’est si difficilement façonné… Lire la suite « Les frères O’Neil, tome 1 : La danse héistante des flocons de neige – Sarah Morgan »

les carnets de cerise

Les carnets de Cerise, tome 3 et 4 – Joris Chamblain et Aurélie Neyret

les carnets de cerise tome 3 joris chamblain aurélie neyretInformations :
Auteur : Joris Chamblain et Aurélie Neyret
Saga : Les carnets de Cerise (5 tomes)
Edition : Soleil – Collection Métamorphose
15,95€

Quatrième de Couverture :
Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commence à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux…

Cette fois, elle s’intéresse à Sandra… Son atelier de reliure regorge d’ouvrages anciens. Mais il en est un qu’elle n’a jamais réparé. Pourquoi ? Savait-elle seulement qu’il était là ? Et quels sont ces cinq trésors lies à la vie de la jeune femme ?
Lire la suite « Les carnets de Cerise, tome 3 et 4 – Joris Chamblain et Aurélie Neyret »

les carnets de cerise

Les Carnets de Cerise, tome 1 et 2 – Joris Chamblain et Aurélie Neyret

les carnets de cerise tome 1 joris chamblain aurélie neyret
Informations :

Auteur : Joris Chamblain et Aurélie Neyret
Saga : Les Carnets de Cerise (5 tomes)
Edition : Soleil – Collection Métamorphose
15,95€

Quatrième de Couverture :
« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes…
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »

Lire la suite « Les Carnets de Cerise, tome 1 et 2 – Joris Chamblain et Aurélie Neyret »

Automne – Jan Henrik Nielsen

Image associéeInformations :
Auteur : Jan Henrik Nielsen
Titre VO : Høsten
Edition : Albin Michel – Wiz
330 pages
15,90€

Quatrième de Couverture :
La Grande Catastrophe a anéanti le monde. Depuis six ans, les plantes, les animaux puis les hommes sont tombés malades. La terre est devenue un endroit toxique et ses habitants vivent reclus, avec des réserves de nourritures. Même l’eau est rare. Deux soeurs, Fride et son aînée, Nanna, habitent dans un bunker sur une toute petite île avec leur père. À la faveur de circonstances exceptionnelles – leur père tombe malade – les filles sont obligées de sortir pour trouver des médicaments. Commence alors un long périple à pied dans un paysage désolé : les rencontres, les peurs, la joie surprenante de voir ce monde qu’elles ne connaissent plus, les rendent plus fortes, avec au bout, l’espoir d’une nouvelle vie…

Mon Avis :
Un roman post apocalyptique dont la couverture m’a faite craquer … Finalement c’est le final dont je suis amoureuse …

Deux soeurs seules au monde, dans un bunker dans un fjord loin de tout. La peur du monde et de ce qu’il est devenu. L’automne éternel semble s’être abattu éternellement sur cette planète qui se meurt. Plus rien ne pousse, le paysage est triste mais plus encore la maladie s’est abattue sur la population la décimant un peu plus chaque jour. L’isolement de Nanna, Fride et son père semble leur réussir vu qu’ils survivent loin de tout. Pour vivre heureux, vivez cachés. Mais vivre cachés toute sa vie, comme Fride, c’est frustrant car elle ne connaît rien d’autre que le bunker. Un jeu finira par les faire sortir et (re)découvrir le monde dans lequel elles vivent. Mais c’est sans compter la peur viscérale de leur père d’être découverts … Mais cette sortie mettra en lumière les réserves qui s’amenuisent et surtout l’état de leur père qui semble frappé par la maladie. Une nouvelle quête à commencé, mais où va-t-elle mener ? Et si cette quête était prétexte à autre chose ?

J’ai ouvert ce livre et j’ai été happée par l’univers que l’auteur a construit avec soin … Bien sûr on ne comprend pas vraiment ce qui s’est passé, mais l’atmosphère est fascinante et presque lugubre. Imaginez que vous êtes seuls au monde mais que vous dépendiez encore entièrement du monde moderne. Oubliez la nature qui n’a plus rien à offrir et pensez plutôt à faire des réserves pour des années et des années en rationnant pour ne jamais tomber à court ! Faites également réserve de ruses diverses pour vivre loin des autres, ne comptez plus que sur vous-mêmes, car il en va de votre survie.
Ce roman est plus qu’un roman post-apocalyptique, c’est une réflexion sur le monde moderne et les dérives de la société industrialisée à outrance. Nous sommes tellement dépendant de cette société qu’il est difficile d’imaginer la fin de tout car ça signerait la fin de notre mode de vie et de consommation. Imaginez de ne plus avoir de supermarché, de rester cloîtré chez vous pour ne pas avoir à croiser du monde par peur de tomber malade et de ne jamais vous en remettre. Mais plus que ce qui est sous entendu dans le récit que cela l’auteur est aussi un conteur, un porteur d’un message d’espoir et d’amour. Car la quête est plus qu’une quête c’est une preuve d’abnégation du père qui les envoie chercher des médicaments … l’abnégation ne prendra son sens qu’à la chute.
L’univers m’a bouleversée, on ne sait pas de quoi est fait demain ça pourrait nous arriver, d’autant que l’auteur s’est inspiré de catastrophes réelles et effrayantes pour écrire cette oeuvre. Je me suis sentie seule au monde avec Nanna et Fride, leur quête est une course contre la montre mais plus j’ai avancée, plus je voyais les choses différemment … L’auteur insuffle de la poésie avec les habitants de la ville dans laquelle sont plongées Nanna et Fride mais vous dévoiler les détails de l’inspiration de l’auteur ou tout autre chose serait vous spoiler. La fin m’a arraché le coeur autant qu’elle m’a laissé une note d’espoir. Une larme de peine teintée d’un espoir d’un éventuel renouveau …

Ce n’est pas tant les personnages que le récit qui a tout son importance, bien sûr Nanna et Fride sont deux jeunes soeurs plus qu’attachantes. Toujours là l’une pour l’autre et ne manquant pas de courage malgré les obstacles qui ne cessent de se dresser.
L’autre personnage qui prend une place énorme dans ce livre c’est Oiseau, ce garçon sorti de nulle part et qui a un rôle prépondérant dans la quête des deux jeunes soeur. Mais bien qu’il semble bien vivre la solitude, on comprend bien vite que ce n’est pas le cas … Oiseau est onirique : fascinant et poétique. Mais je vous laisse la surprise de la découverte !

Un roman à mettre entre toutes les mains quel que soit l’âge du lecteur, un livre qui ouvre la voie à une réflexion plus poussée et ce genre de récit, je suraime. Car c’est à double sens et intelligent dans l’écriture et la manière d’amener les choses. Un livre que j’ai aimé, qui m’a plongée dans un futur possible et qui me donne envie de faire des réserves de conserves pour le restant de mes jours … Un presque coup de coeur (oui encore) et un auteur à suivre. Foncez les yeux fermés, surtout si vous aimez les schémas d’avenir possible et effrayants !

off campus the deal

Off-campus, tome 1 : The deal – Elle Kennedy

off campus the dealInformations :
Auteur : Elle Kennedy
Titre VO : The deal
Saga : Off-Campus
Édition : Hugo & Cie, collection New Romance
432 pages
17€

Quatrième de Couverture :
Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.

Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord.
Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football.

Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ? Lire la suite « Off-campus, tome 1 : The deal – Elle Kennedy »