Everything Everything – Nicola Yoon

CouveOK.inddInformations : 
Auteur : Nicola Yoon 
Titre VO : Everything Everything
Edition : Bayard 
360 pages
16,90€

Quatrième de Couverture : 
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon Avis : 
Ce livre me faisait envie et le fait de savoir qu’il sortirait en film a éveillé encore ma curiosité. 

Maddie est donc une jeune fille malade d’une maladie très rare mais qui affaiblit tellement ses défenses immunitaires que ça l’empêche de vivre correctement. Elle vit donc enfermée chez elle, suivant des cours par correspondance et vivant au travers de ses livres. Une vie difficile dont elle s’est accommodée jusqu’à l’arrivée de nouveaux voisins, d’un voisin surtout. Voisin qui va bouleverser sa vie par bien des aspect mettant en lumière certaines choses de sa vie. 
Le trailer du film avait largement contribué à piquer ma curiosité. J’en avais lu tant d’avis dithyrambiques que j’avais beaucoup d’attentes, trop peut-être. Ceci dit j’ai aimé ma lecture, je l’ai trouvé touchante par bien des aspects. L’innocence y est habilement abordée et les premiers quatre-vingt pourcents du livre sont pleins d’aventures. Chapitre courts, pleins d’humour, de dessins. Cependant, j’ai eu du mal avec la manière que l’auteur a eu d’amener les choses. Ca passe bien dans le contexte, mais c’est un peu l’effet de l’éléphant dans le magasin de porcelaine. On devine tout. Il suffit d’une phrase mal placée pour comprendre qu’on ne sera pas emportés par la fin du titre. Sans compter le dernier chapitre qui ne surprend pas, loin de là. C’est tellement prévisible que c’est dommage. Cependant, vu ce qui est traité dans le livre, j’ai du mal à ne pas aimer le livre et j’attends de pied ferme le film en juin qui j’irai très certainement voir.

Maddie est super attachante, pleine d’innocence de par son ignorance du monde dans lequel elle vit. Mais apprendre à connaître son voisin lui a également donné envie de vivre sa vie. Elle est pleine d’humour et son côté rebelle va prendre le dessus quand elle va comprendre que finalement elle ne connaît rien. 
Olly est typiquement le genre de gars pour lequel en étant ado j’aurais craqué. Un peu alternatif avec un côté sportif mais dans le sens premier où on l’entend. Maddie va piquer la curiosité d’Olly mais il va s’y brûler les ailes … 

Ce livre je l’ai aimé, mais il n’empêche qu’il y a certaines choses qui ne m’ont pas plu. Je ne sais pas si c’est propre à ce titre mais la manière dont l’auteur a abordé la chose a mis toute l’histoire en lumière. Il en va tellement plus que l’histoire de Maddie. Et comme il me tient à coeur de vous en parler, une partie du texte en blanc en dessous contient des SPOILERS à ne lire que si vous avez lu le livre ou à vos propres risques et périls (petit bonus pour voir de quoi il en retourne). 

SPOILERS : 

Arrivé à 75% de ma lecture, il m’a suffit d’une phrase de l’infirmière de Maddie pour comprendre que tout ceci n’était qu’une histoire de manipulation. Une histoire d’une femme effrayée de vivre et de laisser vivre sa vie après avoir perdu son fils et son mari dans un accident de voiture. Etant médecin, il était plus facile d’asseoir un diagnostic qui n’en était pas un afin d’enfermer son enfant tel un lapin dans une cage dorée.  Voilà, il m’a suffit d’une phrase pour comprendre tout ça, le reste je lisais en n’ayant que la confirmation de ce que je savais et de comment ça c’est fait. Le dernier chapitre, autant attendu que ce que j’avais appris au travers d’une seule phrase prononcée par une infirmière. J’ai trouvé tout ceci un peu plat, j’aurais aimé le côté manipulateur de la mère soit plus mis en avant. 

Publicités

Un commentaire sur « Everything Everything – Nicola Yoon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s