Meilleures Ennemies – Ruth Fitzgerald

41Dv7uCbfWLInformation :
Auteur : Ruth Fitzgerald
Titre VO : Emily Sparkes and The Friendship Fiasco 
Saga : Emily Sparkes
Edition : Dreamland
256 page 
11,95€

Quatrième de Couverture : 
Emily a vraiment la poisse. Ses parents ont décidé d’avoir un nouveau bébé et sa meilleure amie a déménagé dans un coin paumé. Pire encore : lors du voyage scolaire, elle risque de se retrouver à côté de Gavin-Dégueu, le garçon le plus dégoûtant de l’école !
L’école, les amis, les parents et les garçons… La vie d’Emily Sparkes n’est pas de tout repos !

Mon Avis : 
Je ne lis que très peu de middle grade, mais celui-ci a été préfacé par Cathy Cassidy et ça a piqué ma curiosité. 

Emily est une petite fille à qui la vie ne fait pas de cadeaux pour le moment. Entre sa meilleure amie qui a déménagé, sa mère qui est plein baby blues, les parents qui n’ont toujours pas donné de nom au bébé et leur surmenage, Emily n’a droit qu’à peu de considération pur le moment. Et puis à l’école une nouvelle arrivée bouleverse l’équilibre scolaire vu que Suzanna convoitise aussi la nouvelle pour en faire sa nouvelle meilleure amie. 

Je misais sur la mise en avant de Cathy Cassidy. Le genre n’étant pas mon style de prédilection, je partais donc sans savoir dans quoi je m’embarquais niveau style. Car c’est là que ça coince, le style. Là où Cathy Cassidy arrivait à rendre l’histoire douce et agréable à lire, Ruth n’a pas réussi à me convaincre. En soi l’histoire est sympa, mais la manière dont l’histoire a été amenée ne m’a pas convaincue. Le ton était un peu forcé là où il ne l’était pas chez Cathy Cassidy. Je ne sais ce que Cathy Cassidy a trouvé d’hilarant dans le livre. J’ai vraiment du mal à me le dire. Ce livre réunit malheureusement tout ce que ne n’ai jamais aimé à l’école primaire et même en secondaire.

Emily est un peu le genre de pré-ado se trouvant très intellectuelle et drôle. Mais c’est un peu l’histoire d’une blague ratée. Je l’ai trouvé un peu égocentrique avec Bella sa meilleure ami qui a déménagé, dans leurs conversations il était souvent questions que d’elle même de ses problèmes. 
Quant à la nouvelle qui débarque et pour qui Suzanna et Emily se battent pour s’arracher les faveurs de meilleure amie, c’est le sommet du détestable. Au travers de son côté cool on retrouve la peste de haut niveau qui serait prête à faire un concours de lèche botte plein de boue pour savoir qui pourrait avoir ses faveur. Et avoir ses faveurs, c’est un honneur. 

J’ai trouvé ce roman maladroit. Je suis passée à côté malheureusement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s