Les Dieux du Tango – Carolina De Robertis

9782749152646WEBInformations : 
Auteur : Carolina De Robertis
Titre VO : The Gods of Tango
Edition : Cherche Midi Editeur
504 pages
22€

Quatrième de Couverture : 
Février 1913. Leda a dix-sept ans. Elle quitte son petit village italien pour rejoindre en Argentine son cousin Dante, qu’elle vient d’épouser. Dans ses maigres bagages, le précieux violon de son père.

Mais à son arrivée, Dante est mort. Buenos Aires n’est pas un lieu pour une jeune femme seule, de surcroît veuve et sans ressources : elle doit rentrer en Italie. Pourtant, quelque chose la retient… Leda brûle d’envie de découvrir ce nouveau monde et la musique qui fait bouillonner les quartiers chauds de la ville, le tango, l’envoûte. Passionnée par ce violon interdit aux femmes, Leda décide de prendre son destin en main. Un soir, vêtue du costume de son mari, elle part, invisible, à travers la ville.
Elle s’immerge dans le monde de la nuit, le monde du tango. Elle s’engage tout entière dans un voyage qui la mènera au bout de sa condition de femme, de son art, de la passion sous toutes ses formes, de son histoire meurtrie. Un voyage au bout d’elle-même.

Mon Avis :
Ce livre est puissant, il fait voyager, emporte le lecteur en Argentine aux premières heures de cette musique envoûtante et sensuelle. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais certainement pas à ça. 

Leda est une jeune femme qui vient de se marier avec son cousin qui est parti en Argentine. Après un moment et différentes lettres, il est temps de le rejoindre. Après des adieux difficiles avec ses parents, Leda s’en va pour un long voyage à travers l’Atlantique afin de rejoindre son bien aimé Dante. Mais à son arrivée, la vérité la frappe de plein fouet et la rend plus seule que jamais. Dante est mort, elle est dans un pays à l’autre bout du monde sans connaître personne et sans revenus aucuns. Sa seule option est le retour, mais elle va rencontrer le Tango. Cette rencontre va tout changer et remettre en cause son retour. Cette rencontre était touchante et envoûtante, comme si Leda était hypnotisée par cette musique qui vous prend aux tripes. Elle sera prête à tout pour l’apprendre. Sauf que le Tango est le secret le mieux gardé des hommes. Il serait inconvenant, voir indécent qu’une femme apprenne cette musique qui est l’apanage des hommes et de leurs passions sensuelles. La passion étant une chose exclusivement réservé aux hommes, les femmes convenables des modèles de vertus aux yeux de tous.

C’est cette transgression que l’on va suivre avec Leda et son violon. D’abord timide, cette transgression va se transformer en véritable passion poussant Leda à ne plus être Leda et la rendant libre de vivre sa vie comme bon lui semble. Le voyage de Leda et sa transgression ont été hypnotisantes pour moi, je me suis laissée emporter comme les danseuses de tango. Prise par la passion de ma lecture et le son suave et entêtant du Tango argentin. Leda passe plusieurs fois les frontières de l’indécences sans pour autant se faire remarquer. L’histoire se passe donc sur le fil du rasoir car on sait que sa situation sera mise à nu à un moment donné. 

Une autre thématique sous-jacente est traitée de manière intéressante surtout pour cette époque, le travestissement de Leda et ce qui en découle. Car le Tango c’est avant tout un univers bien propre aux hommes. Je ne m’attendais pas à retrouver ce genre de thématique dans le livre et je fus agréablement surprise de la manière dont l’auteur amène les choses. Car Leda est surtout amené à faire ça pour l’amour et la passion de la musique qui fait vibrer son âme au plus profond d’elle-même. Ce livre est aussi envoûtant que l’histoire de la naissance du Tango, il vous prends, vous guide, vous emporte tel le meilleur danseur de Tango qui vous fera tourner la tête. La fin m’a parue soudaine, car je ne voulais pas quitter Leda. Mais d’un autre côté, je l’ai trouvé attachante et cohérente. Triste, mais belle. Voilà comment je définirai la fin. 

Personnellement, je n’aurais pas aimé être dans la situation de Leda : arriver en Argentine pour retrouver son mari et arriver sur place veuve sans avoir pu lui dire au revoir et devoir vivre telle une femme seule dans cette ville qui ne laisse que peu de possibilité, vivre de manière miséreuse dans une pièce avec beaucoup d’autres ou devenir prostituée. Ce que j’ai aimé en Leda, c’est qu’elle ne compte pas subir la situation. Coudre à la main dans un endroit sombre et courbée sur son ouvrage ne la fait pas rêver, loin de là. Sa rencontre avec la musique, va la pousser à se surpasser et refuser sa vie de femme pour faire ce qu’elle veut. C’est une féministe de la première heure, elle ne revendique peut être pas ses droits haut et fort mais elle vit sa vie telle qu’elle l’entend malgré les risques qu’ils pourraient engendrer.

J’ai tout aimé de ce livre. Il fait partie des livres qu’on lit sans avoir envie de quitter. Je n’ai pas pu m’empêcher de le dévorer tout en faisant durer le plaisir. Ce livre est la parfaite définition du Tango du début, que ce soit pour le côté subversif de Leda, l’histoire de toutes le personnes qu’elle croise ou encore l’auteur qui arrive à faire chanter son livre. 

La plume de l’auteur est enchanteresse. Au travers de sa plume, l’auteur arrive à faire vivre le Tango, on le sent en nous, nous envahir, nous passionner. Ce livre vous emportera dans une autre époque passionnante de l’histoire de la musique sud-américaine emblématique de toute une époque. Ce livre est vraiment un coup de cœur, du genre à vouloir faire un câlin au livre rempli de tendresse et de situation cocasses.

Publicités

Un commentaire sur « Les Dieux du Tango – Carolina De Robertis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s