Retour à la Nuit – Eric Maneval

9782264068309

Informations :
Auteur : Eric Maneval
Editeur : Edition 10-18
168 pages
6,10€ 

Quatrième de Couverture : 
Antoine a 8 ans. C’est la fin du mois d’août dans la Creuse. Il joue dans une rivière dangereuse lorsque des troncs d’arbres portés par le courant l’assomment. Il se réveille dans un fourgon en compagnie d’un inconnu qui lui apprend qu’il vient de lui sauver la vie. L’homme le dépose à l’hôpital de Limoges et disparaît. Vingt ans plus tard, Antoine est veilleur de nuit dans un centre pour ados. À la télévision, on reparle de l’affaire du « découpeur » suite à la découverte de nouveaux témoignages. Lors de la reconstitution de l’enquête, Antoine reconnaît dans un portrait-robot l’homme qui lui a sauvé la vie dans la rivière.

Mon Avis : 
Ce petit thriller avait un léger goût de trop peu. Je m’explique …. 

Antoine est un homme banal pris dans le tourbillon de la routine : métro, boulot, dodo. Vivant seul ce n’est que plus vrai, chaque journée se ressemble plus que la précédente. Pourtant, Antoine a échappé au pire à l’âge de 8 ans. Lors d’un accident au bord d’une rivière, il est repêché par un adulte qui le soigne sommairement. Il apprendra lors d’un reportage de nuit sur les tueurs en série que son sauveur en était un. Il contactera donc un journaliste qui a ardemment travaillé sur l’affaire. Il mettra le doigt dans un engrenage dont il n’avait pas idée. 
Ce petit thriller est aussi court qu’il retourne la tête. Il fait monter la tension crescendo pour arriver sur une fin totalement inattendue qui retourne la tête du lecteur. Cette fin est ouverte autant qu’elle est tortueuse et incisive. Tout au long, on se prend au jeu et comme toute l’histoire du point de vue d’Antoine. Entre les différents points de vue, les certitudes difficile d’accepter cette fin trop ouverte. Etant donné le côté bien construit de l’intrigue, la manipulation du lecteur, j’avoue sans peine que si le thriller aurait été un peu plus long, je n’aurais pas boudé mon plaisir. Vraiment pas. 

Antoine est quelconque, pas vraiment intéressant de prime abord. Pourtant l’auteur arrive à lui donner du relief au fur et à mesure. La curiosité du lecteur est piquée à vif et les personnages secondaires viennent rajouter à cette curiosité presque malsaine. D’autant que la fin rajoute un intérêt malsain rapport à Antoine et ce qu’il a vécu. Mais, est-ce vraiment ce qu’il pense ? 

Ce livre est aussi court qu’il est diablement efficace. La fin retourne la tête du lecteur et l’auteur arrive à s’immiscer en nous pour y instiller le doute. Cette fin, je l’ai aimé autant que j’aurais aimé que le livre soit plus long. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s