⎨Salon⎬ Saint-Maur en Poche 2016

13555838_1037285739694877_1564969498_o

Cette année, j’ai eu l’occasion d’aller à Saint-Maur en logeant pour une dernière fois à Paris chez La Puce à L’Oreille. Ce salon est une première pour moi. Une première que je ne regrette pas, vraiment pas. 

J’aime l’ambiance du salon plein air du salon ainsi que les auteurs beaucoup plus accessibles que dans un salon tel que Livre Paris. Je n’avais pas spécialement d’auteur en vue, si ce n’est qu’Anna McPartin (Les Derniers Jours de Rabbit Hayes), Christian Carayon (Un Souffle, une Ombre), David Nichols (Un Jour) et Sophie Jomain que je n’ai pas besoin de présenter.
Ce salon était, l’occasion de faire ma touriste et de flâner à mon aise sans trop me presser pour d’éventuelles dédicaces. Si par manque de chance, il y avait trop de files pour les signatures, je serais tout simplement passé à côté ne voulant pas m’attarder. Je n’avais qu’une envie, me promener, flâner entre les stands et me laisser tenter par le charme des auteurs.
Par chance, nous avions prévu la visite de ce salon en matinée et je pense que c’était une bonne chose, une très bonne. Car j’aime la tranquillité et c’était vraiment le bon moment pour profiter des auteurs à notre aise … 

.

Parlons justement du charme des auteurs … 

Un salon plein de charme par le cru de ses auteurs. D’Anna McPartin à Catharina Ingelman-Sundberg en passant par une découverte non moindre qui est celle de Sophie Jomain que je m’étais promise de ne jamais lire tellement je l’avais trop vue partout (elle le sait, j’en ai longuement parlé avec elle autour d’un thé). On a aussi longuement parlé de son dernier livre et de la démarche qui a conduit à cette écriture. Un sujet qui me touche pour diverses raisons.

Anna McPartin est une auteur délirante. Le grand sourire, la patate et pétillante, j’ai eu une vrai coup de coeur pour elle. Elle est adorable et trop mignonne, c’est tellement rafraichissant que j’ai envie de me caler son livre en lecture plus urgente.

Autre auteur terrible : Catharina Ingelman-Sundberg. Alors elle, ce qui était génial c’est qu’elle faisait la pub pour sa collègue juste à côté. Pas pour elle, non pour une autre et ça c’est tout simplement énorme et tellement adorable. Elle faisait également l’effort de nous parler en français et ça je trouve énorme. Parce que passer d’une langue germanophone à latine ce n’est déjà pas aisé (le contraire est également vrai, je le vis au quotidien), mais d’une langue scandinave à latine, je tire mon chapeau. Et c’est le détail qui a fait la différence sans oublier son fairplay et sa sympathie doublée d’un grand sourire espiègle.

Bon ben quant à Sophie Jomain, c’est bien, j’ai profité, j’ai parlé et … ET … j’ai pas pris de photo avec elle. Avec Morgane, on a fait la file pour dire bonjour, juste bonjour. Le dimanche, nous avons bu un thé ensemble et avons longuement parlé et profité. Si vous avez attendu le dimanche matin, je vous demande pardon. Pardon, je l’ai monopolisée c’est pas cool, mais en fait si quand même un peu pour nous.

Olivier Gay a aussi retenu mon attention. Son livre est moche (Le Noir est Ma Couleur), mais le contenu a l’air bien mais il me l’a bien vendu. Il est possible qu’un jour je le lise.

Un jour, les journées de 48 heures existeront aussi, je ne perds pas espoir. 

.

Nous y sommes donc allés les samedi et le dimanche matin. Du pur plaisir. Mais qui dit un week-end sur Paris, dit également Gibert Joseph. Samedi après-midi, nous y sommes passées faire un tour. Bien sûr j’ai cédé, mais je me suis trouvée raisonnable compte tenu de tout ce qu’il y avait de bien. A ma décharge je n’ai pas d’équivalent en Belgique, ce qui est doublement et moralement compliqué de résister. Mais après, j’ai profité d’une rencontre bien sympathique avec d’autres blogueuses autour d’un bon repas au Café-Livre dont le cadre est très sympa, le service un peu moyen, mais soit. 

.

Dans ces achats, il y a des coupables. J’accuse Cajou de Plume de Cajou pour American Girl, j’accuse Manu des Bêtises de Manu pour Célibataire Longue Durée, j’accuse Molly de La Puce à L’Oreille pour Dans Chacun de mes Mots, j’accuse Myriam d’un Jour un Livre et Pretty Books pour Les Derniers Jours de Rabbit Hoyes, j’accuse à nouveau Myriam pour Carnaval. 

J’ai donc, comme vous pouvez le voir, passé un excellent dernier week-end avec ma Limace avant son départ pour le sud. Egoïstement, j’ai profité d’elle et j’ai aimé ça. Rien qu’elle et moi, ça n’arrive pas souvent et je ne regrette en rien. C’est ma petite perle qui va tellement brûler au soleil qu’elle sera obligée de remonter dans le nord (l’espoir fait vivre).

Un jour je lui pardonnerai cet affront, cet abandon … Un jour. Mon prince viendra.

13582339_1037277623029022_1189755695_o

Publicités

8 commentaires sur « ⎨Salon⎬ Saint-Maur en Poche 2016 »

  1. Je ne suis jamais allée à ce salon mais toutes ces photos d’auteurs ça donne vraiment envie :). Comme tu le dis ça à l’air d’être un salon plus accessible et convivial que celui de Livre Paris. Merci pour ce compte rendu !

    J'aime

    1. J’ai vraiment du mal avec la foule, donc on y est allé au matin ce qui nous a permis de profiter vraiment des auteurs et ça c’est d’autant plus appréciable. Généralement à Livre Paris, je ne faisais pas les files ou alors seulement s’il ne faut pas attendre longtemps.
      Je te conseille vraiment le salon, ça vaut le détour (mais au matin – j’insiste). :*

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s