Ephémère – Lauren Destefano

Ephemere 1Informations : 
Auteur : Lauren Destefano
Titre VO : Wither
Saga : Le Dernier Jardin
Edition : Castelmore 
350 pages
15,90€

Quatrième de Couverture : 
Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?
Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L’humanité a cru voir son avenir assuré…jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce.
Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit.

Mon Avis : 
Dans sa version VO ce livre m’avait tapé dans l’oeil, pour la couverture, la quatrième mais aussi pour le trailer. Le sujet et l’intrigue m’ont attirée comme un bon gros paquet de bonbon ou des brownies, je suis dans ma période brownies … Etant donné que la sortie française était prévue pour dans peu de temps à l’époque de la découverte, j’ai sagement attendu la sortie pour aller me le procurer. Et quel plaisir, la couverture est si belle ! (remarque totalement subjective, mais qui a le mérite d’être soulevée…)

Rhine vit dans un monde où il ne fait presque pas bon vivre. Les scientifiques ont réussi à écarter les gènes faisant de l’être humain un « homme » imparfait pour mettre au monde des enfants parfaits. Cette manipulation semble être une réussite scientifique. Semble. Car le temps passante chacun de ces enfants meurent à 20 ans pour les filles et 25 ans pour les garçons. Cette « facette » de cette catastrophe biologique engendrée par cette manipulation a radicalement changé le monde tel que nous l’avons connu. Les jeunes filles sont enlevées durant l’adolescence pour êtres mariées de force à de jeune riches polygames dans l’unique but d’enfanter et d’assurer la descendance. Toutes les ruses pour enlever ces jeunes filles sont permises. C’est ainsi que dupée, Rhine se retrouve avec d’autres jeunes filles pour un voyage effrayant vers sa nouvelles demeure. Rhine sera ainsi mariée de force à Linden. Sa jeune soeur-épouse semble aux anges c’est moins son cas. Elle n’en a cure de toute ses paillettes et de cette cage dorée, et n’espère qu’une chose, fuir de sa cage dorée.

Ce livre ne fait pas la part belle à l’action. Donc tous les amoureux qui bougent risqueraient de ne pas y trouver leur compte. Mais il mérite tout de même une attention toute particulière. L’histoire est émouvante et parfois troublante/choquante.
Les deux axes de ce livre sont la science et la femme.
Femme qui y est utilisée comme femme objet. Elle est enlevée dans le seul et unique but d’être vendue pour la marier de force et faire en sorte qu’elle enfante le plus possible. Elle devra ainsi se plier aux désirs de son mari. Une femme au foyer de luxe en quelque sorte ou encore une poule. L’utilisation de la femme est dégradante et choquante, on ne lui demande pas son avis, on l’enlève et on l’enferme comme une poule d’usine condamnée à pondre et mourir par la suite. Tel est l’image qui me vient en tête.
Pour ce qui est de l’aspect scientifique du livre, il est assez terrifiant. La science va toujours plus loin et repousse également les limites du politiquement correct. Je pense à ces parents qui enfantent par « in vitro » via des cliniques spécialisées afin de pouvoir choisir certaines caractéristiques comme la couleur des yeux, la beauté de l’enfant ou encore le degré d’intelligence de l’enfant. Malheureusement, ça existe. Et finalement les pauvres victimes de ce désastre eux même car finalement c’est pas tout rose. Exactement comme dans le livre c’est la nouvelle génération qui est victime des dérives de l’ancienne.
Si on prend l’histoire sous tous les angles, elle ne peut que nous bouleverser, car qui sait de quoi est fait demain !? Quel sera le prix à payer pour les générations qui nous suivent ? Oui, il ne faut pas se leurrer, il y aura un prix à payer pour nos dérives actuelles. J’ai été touchée par le parcours de Rhine et ses soeurs-épouses, je voulais absolument connaître le dénouement de l’histoire.

J’ai bien aimé Rhine et ce côté jumelage avec son frère rendait son désir de fuite que plus plausible et surtout plus crédible. Elle est attachée à ce frère qui représente sa famille, ses parents, de la première génération, sont décédés. Donc elle va toujours plus loin dans sa recherche de fuite, il est juste
un moment où son hésitation était parfois agaçante. J’y vais ? Ou j’y vais pas ? Mais on ne peut nier qu’elle a une certaine force de caractère en osant braver l’autorité de son beau-père, en repoussant Linden, en abandonnant pas son idée même s’il doit lui coûter la vie. Pour arriver à ses fins elle dupera son entourage, mais pas ses soeurs-épouses qui comprendront à un moment ou un autre ses intentions.
Quant à ces soeurs-épouses elles étaient touchante chacune à leur façon que ce soit dans la haine que l’une éprouvait pour son mari ou l’amour inconditionnel que lui portait l’autre soeur pour son mari.
Un autre personnage a tout particulièrement attiré mon attention, le père de Linden. Un espèce de garde tout puissant du manoir ayant un oeil sur tout est plus particulièrement sur les épouses. Il émane de ce père, se disant aimant, quelque chose de pas claire. En pensant à lui, un sentiment de peur et de fascination à la fois me vient. Il passe du temps dans sa cave, mais même si on se doute, on aimerait en savoir plus. Ses recherches avancent-elles ? Où en est-il ? Voilà autant de questions que je me pose, j’espère en savoir un peu plus lui et ses méthodes douteuses.

Vous l’aurez compris, ce livre est bouleversant à tout point de vue. Un vrai petit bijou en matière de dystopie, qui se démarque de ses congénères de par la thématique abordée. On se fait manipuler, car on ne veut qu’une chose, la fin, la fin. Comme de jeunes junkies, on en redemande encore. L’auteur à signé sa première oeuvre de manière tout à fait remarquable dans la façon de décrire l’univers du livre sans aucune longueur ni ennui quelconque à subir. De plus, on peut noter le jeune âge de l’auteur et la maturité qui émane de ses écrits et descriptions. Aborder un sujet aussi violent pour un public jeune n’est pas aisé mais pas impossible, pari tenu pour Lauren Destefano. Une écriture pleine de poésie qui m’a tout simplement charmé …
Je tiens tout de même à noter que bien que le livre soit classé « Young Adult », il n’est pas à mettre entre les mains des plus jeunes …

Acheter sur Amazon

Publicités

2 commentaires sur « Ephémère – Lauren Destefano »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s