Orange, tome 1 – Ichigo Takano

couv22521926Informations : 
Auteur : Ichigo Takano
Titre « VO » : Orange, book 1
Saga : Orange (5 tomes)
Edition : Akata
7,95€

Quatrième de Couverture : 
Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent…

Mon Avis :
Je n’ai pas pour habitude de vous parler de bande dessinée, de comics ou encore de mangas. Mais il faut dire que j’ai eu un coup de coeur pour ce doux manga empreint de souffrances, de regrets, d’amour et d’amitié.

En fait, je connaissais absolument pas. Lors de mon périple à Paris avec Molly et Thaly (le trio réuni, ENFIN), nous sommes passées aux trois Gibert Joseph du Mont Saint Michel, j’ai presque frôlé l’overdose. Mais le dernier était le coin BD et mangas. Et là Molly a pris le premier tome d’Orange pour elle. Sauf qu’en rentrant, elle pleuré des larmes de sang en voyant qu’il y aurait un coffret qui sortirait en mars du coup je le lui ai rachété. Il y a peu elle a vu la nature du coffret, elle a pleuré des larmes de sang, mais tant mieux pour moi (je suis cruelle) parce que je l’ai lu d’une traite et j’ai adoré !

L’histoire est assez simple Naho, jeune fille qui va au lycée reçoit, un matin, une lettre d’elle-même dans le futur dix ans plus tard. Cette lettre va lui détailler sa journée et lui dicter les choix à faire en lui disant que si elle ne fait pas ces choix là, elle va perdre quelqu’un et le regretter pour le restant de ses jours. Au départ sceptique de recevoir une lettre qui lui dicte sa vie, Naho va vite comprendre que cette lettre vise juste et commence à suivre les recommandations même si elle a une certaine appréhension. 

Naho est touchante et sensible, elle fera toujours passer les autres avant elle-même. Elle est dans un groupe d’amis bien établi et ouvert, quand Kakeru arrive, le groupe l’accueille et l’inclut directement dans le groupe. Kakeru est le point pivot de cette histoire, il est question de lui du début à la fin. Il est mystérieux et sur la réserve mais au fur et à mesure on saura que derrière cette façade il y a bien plus que ça.
L’auteur offre une palette de personnages qui se complètent tous les uns aux autres. J’ai aimé cette dynamique, aucun ne se ressemble pourtant chacun a quelque chose à apporter à l’autre. Ce qui rend le tout d’autant plus addictif. 

On oscille entre présent et futur, le futur est douloureux et rend le présent d’autant plus intense. Je l’ai lu d’une traite et en arrivant à la fin j’était frustrée. Je pensais que jusqu’à la dernière page, j’aurais droit à l’histoire. Mais voilà ça fait longtemps que je n’ai plus lu de manga et j’avais oublié comment sont publiés les Shojo. Le fait que l’histoire est publiée en cinq tomes me rassure également, parce que les séries à rallonge en manga sont légions et monnaie courante. Donc je sais que je m’embarque pas dans une série de cinquante tomes. Mais du coup, étant donné que je suis frustrée, je vais devoir absolument lire la suite. C’est une évidence. 

Parlons un peu du dessin, c’est exactement ce que j’aime. Le crayonné est doux, les plans ajoutent une dimension touchante au récit et forcément le style colle parfaite au Shojo. J’ai même retrouvé ce qui avait fait battre mon coeur à l’époque de Nana, l’émotion et l’attachement pour les personnages. Petite confidence, j’ai trouvé mon remplacent à Nana. Comprenez-moi bien, rien ne remplacera jamais Nana dans mon coeur, mais il est dur de retrouver un manga qui vous vole votre coeur le temps de la lecture et qu’on n’a envie de câliner en le refermant. Mais avec Orange ce miracle est arrivé ! 

Sans surprise, vous l’aurez compris, j’ai adoré. Il m’a presque manqué des mouchoirs parce que j’ai un petit coeur tout mou. Mais je ne peux que vous le recommendez et si vous l’avez-lu, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ! 

Acheter sur Amazon

Publicités

4 commentaires sur « Orange, tome 1 – Ichigo Takano »

  1. Avec toutes ces larmes de sang, Molly va avoir besoin d’une transfusion d’urgence 😀 mwahahaha !!
    Très contente sinon de voir qu’Orange a su te séduire. Je l’ai conseillé à Floralys il y a quelques temps de ça, comme toi elle ne lit pas de mangas mais est tombée sous le charme. Elle m’a piqué les tomes suivants et maintenant, elle va se les acheter avec le coffret (*poke Molly*) pour les avoir chez elle tellement elle a été touchée par l’histoire.
    Bref, c’est un titre qui n’a pas volé son succès et c’est trop bon de partager ça avec les popines ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s